Jane Austen : 3 romans, une flopée d’héroïnes

Sur l’inspiration du mois anglais organisé par  Cryssilda, Titine etLou, je me suis plongée avec délices dans les romans de Jane Austen. image

J’ai commencé par Raison et Sentiments. Ce roman m’a beaucoup plu par cette présentation d’une certaine pudeur dans l’expression de soi, représentée par le personnage de Elinor. Toute en douceur, toute en retenue, cette jeune femme n’en éprouve pas moins des sentiments très forts. Le personnage de Marianne m’a un peu plus fatiguée. Ces personnalités exubérantes, et contentes de l’être, qui se complaisent dans des sentiments violents ne m’attirent pas tellement. Le roman sait dresser avec subtilité ces deux caractères opposés, et on reconnaît dedans bien des personnalités de son entourage (voire des défauts que l’on sait avoir soi-même…). Par contre j’ai trouvé que l’auteur était sans concession avec la plupart des personnages secondaires. Tous sont médiocres, égoïstes, pleins de suffisance. Le frère des héroïnes m’a laissée songeuse par la force de sa mauvaise foi. Au moins sa femme est-elle sincère dans son égoïsme.

L’atmosphère de la vie de cette famille de femmes est pleine de douceur. J’envie ce mode de vie des personnages, capables de vivre sans travailler, même si elles ne sont pas forcément très larges. Elles apprennent la musique, dessinent, lisent. Quand je pense qu’à notre époque vivre sans travailler est souvent mal considéré, dans ce roman ce mode de vie est au contraire une véritable source d’épanouissement et de félicité paisible.

J’ai ensuite continué ma lecture par Orgueil et préjugés, le roman sans doute le plus connu de Jane Austen. On retrouve encore une fois deux soeurs. Cette fois les difficultés qu’elles rencontrent sont en partie dûes à leur famille, à la vulgarité de leur mère, la sottise de leurs soeurs cadettes, et la négligence de leur père. Cependant jamais elles n’accusent réellement leur famille. L’aîné rencontre quelques difficultés car trop réservée, elle n’a pas su convaincre son prétendant de ses sentiments pour lui. Par conséquent, une fois rentré à Londres, il s’est laissé influencer par sa soeur et son ami Darcy. Quant à l’héroïne, elle va donner du fil à retordre à ce fameux Mr Darcy que la blogo littéraire féminine apprécie tant. roman amour Angleterre passion

Dans ces deux romans, ce qui me plaît le plus, c’est cette douce ambiance de la campagne anglaise, les paysages décrits et imaginés, le thé, le calme que j’imagine de cette campagne sans voiture, sans avion, sans aucun des bruits de notre vie moderne. Quel plaisir, quelle douceur cela devait être de vivre ainsi.

nature paisible roman jane austen raison et sentiments emma amour

J’ai lu pour terminer Emma. Ce dernier roman m’a beaucoup moins plu. L’héroïne est trop caricaturale à mon goût. Elle croit être une marieuse de talent et ne fait finalement que d’enchaîner les erreurs de jugement. Cette accumulation de bourdes m’a peu intéressée et même lassée, j’avais envie de lui secouer les puces. Pourtant l’introduction de Virginia Woolf semble dire que c’est un des romans où Jane Austen est allée le plus loin dans l’analyse psychologique. Tant pis pour moi, cette analyse m’a paru grossière et peu agréable.

Je préfère donc rester sur cette image positive de Raison et sentiments.

Voici les lectures anglaises des autres participants à ce challenge :

9 réflexions sur “Jane Austen : 3 romans, une flopée d’héroïnes

  1. Pingback: Billet récapitulatif du mois anglais 2015 | Plaisirs à cultiver

  2. J’aime beaucoup les réflexions que t’inspirent les romans de Jane Austen. Les voir à travers l’atmosphère de paix qui environnent les personnages est original. Mais cela n’empêche pas le bouillonnement des sentiments 😉

    J'aime

  3. Juste une question : le titre de ton blog est-il une allusion au livre « La soupe aux herbes sauvages » ? Très vieux souvenir de lecture pour moi !

    J'aime

    • Oui c’est ça 🙂 Le plaisir de la nature, de la cuisine, de la montagne, de l’enseignement aussi puisque nous sommes tous les deux enseignants avec Chris. Et une pointe de littérature insérée là au milieu.

      J'aime

  4. Je n’ai pas lu Emma. J’ai vu deux adaptations du livre et j’ai toujours détesté le personnage! J’ai adoré par contre les deux autres romans. Pour aujourd’hui j’ai lu une nouvelle sous forme épistolaire, Love and friendship, et je me suis régalée. Une oeuvre de jeunesse.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s