Le plaisir du pain maison

J’adore le pain maison, c’est peu dire, j’en raffole ! Et lorsque j’en fais moi-même, je suis extrêmement fière. Pourtant ce n’est pas une recette très compliquée, cela ne demande pas une habileté particulière, ni un talent extraordinaire. Mais je pense que symboliquement, faire du pain, cet aliment qui fut la base de l’alimentation de nos ancêtres pendant des siècles, c’est très fort. Il s’agit vraiment de se nourrir fondamentalement. Ce n’est pas un agrément comme un gâteau ou une autre recette de douceur. Le pain peut constituer un repas à lui tout seul. Et puis je me sens forte en faisant ça, et indépendante. Et ça, c’est tout simplement du pur bonheur.

recette facile pain maison

Il s’agit donc de mélanger un peu d’eau (270 ml chez moi, 300 ml chez Chris, ne me demandez pas pourquoi, nous sommes incapables de tomber d’accord !) avec un peu de farine (500 g chez nous deux), d’y ajouter de la levure de boulangerie ou du levain déshydraté vendu en magasin bio (d’ici quelques mois on se lancera dans le levain maison), et un peu de sel. Après, l’idéal est de pétrir 20 minutes. Qu’est-ce que c’est long 20 minutes quand on ne fait que appuyer d’une main, retourner la pâte, appuyer de l’autre main, retourner à nouveau etc… Mais on peut trouver dans ce geste simple une forme de méditation (à condition de se concentrer évidemment, et de pétrir en ayant conscience de ce que l’on fait). Les gestes répétitifs des paysans de nos anciennes campagnes comportent une dimension méditative très forte. La pensée se concentre toute entière dans la répétition, elle arrête son vagabondage incessant. C’est beau de regarder un artisan travailler, concentrer toute la puissance de sa pensée dans le geste de ses mains. Et c’est beau d’être soi-même face à cette simple boule de pâte et d’essayer de ne penser qu’à son geste pendant tout ce temps.

Après ce pétrissage, deux heures dans un saladier pour lever. Puis court pétrissage et façonnage du pain. Une petite levée d’une heure environ, direction le four préchauffé en four traditionnel (sans chaleur tournante) à 240° où selon la taille du pain formé et l’efficacité du four, il cuira environ 30 à 40 minutes (30 minutes pour les pains de ma photo).

Et qui se régale ensuite de pain tout chaud ? C’est la lutine et sa maman !

2 réflexions sur “Le plaisir du pain maison

  1. Pingback: Week-end « ménage de printemps  | «Les petits coins de ma vie

  2. Pingback: Inspiration orties | La soupe aux lettres sauvages

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s