Changer de vie

Changer de vie. Un souhait que nous sommes nombreux à partager. Un souhait que j’ai l’impression d’avoir toujours eu depuis quelques années. Depuis que je travaille surtout. Je n’aime pas les contraintes, me lever tôt, devoir obéir à un supérieur hiérarchique. Alors j’ai cherché des idées pour changer de vie. Je voudrais avoir une vie plus simple, en lien avec les rythmes biologiques, en lien avec la nature. Je voudrais aussi une vie plus libre, avoir la disponibilité d’esprit nécessaire à des activités créatrices, voyager quand j’en ai envie, me promener tous les jours.

Depuis plusieurs mois, j’ai cherché, parfois de façon un peu désespérée comment mettre en place un tel changement. J’ai commencé à écrire, je me suis auto-éditée, j’ai entamé une formation de professeur de yoga, j’ai ouvert des blogs, l’un, puis l’autre, puis un troisième, je me suis lancée dans la rédaction web. Mais en faisant le bilan de tout ça, je me rends compte que je ne fais qu’ajouter des choses, sans jamais en enlever. Aussi, j’ai parfois l’impression de friser le burn-out. Tout ceci est à l’exact opposé de l’idéal de simplicité et de liberté que je poursuis. J’en fais toujours plus, je suis inquiète de voir si j’aurai publié à temps, je suis les statistiques de vente de mes livres avec fébrilité.

Il ne faut cependant pas noircir le tableau. Ces blogs m’ont donné une confiance en moi formidable, j’ai osé aborder certains sujets, j’ai osé me lancer vraiment dans l’écriture et l’illustration, j’ai rencontré des gens formidables, mes e-copines. J’ai un espace pour formaliser mes réflexions, ce qui m’aide parfois à y voir plus clair.

Il faudra maintenant trouver le courage d’aller plus loin, de travailler moins comme fonctionnaire, de chercher une vie moins coûteuse, faire une croix sur certains luxes que je m’accorde encore, me mettre en cohérence avec mes souhaits d’une vie écologique et solidaire. On verra. Peut-être qu’il ne faut pas fixer les objectifs trop hauts et aller à petits pas. Ou alors attendre le moment où une petite étincelle un peu mystérieuse me donnera le courage de faire le grand saut d’un seul coup et d’aller vivre dans les bois 🙂

Mais faut-il attendre, toujours attendre ? J’ai souvent espéré que ce serait mieux, quand… j’aurai déménagé, j’aurai changé de poste, j’aurai commencé le yoga, ce sera l’été… Non, comme le disent tous les hommes politiques, le changement, c’est maintenant. Mon professeur de yoga répète sans cesse que le yoga et la méditation sont la porte vers le pouvoir intérieur, le pouvoir d’être qui nous voulons être, en nous libérant des emprises et influences extérieures. Alors depuis quelques semaines, en plus de mon travail de yoga, je pratique la méditation de pleine conscience pendant quelques dizaines de minutes tous les matins et tous les soirs. Cela m’aide à retrouver la sérénité après mes journées chargées en activités intellectuelles. Je vide ma tête habituée à brasser à mille à l’heure. Je me recentre, je retrouve mon énergie, je ressource ma créativité, j’accepte de prendre le temps.

méditer pour se changer évoluer source de sérénité pour faire ses choix prendre son destin en main

3 réflexions sur “Changer de vie

  1. Je me suis mise à la méditation en pleine conscience cet automne quand j’ai eu des problèmes familiaux, ça m’a permis d’éviter la dépression. Bon courage pour ce changement de vie, je suis en plein dedans moi aussi 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s