Un bivouac en face de la Meije

Cet été, nous sommes allés planter notre tente sur le plateau d’Emparis, pour une magnifique rando face à la Meije et une nuit près du lac noir.
Nous avons garé notre voiture au lieu-dit du Chazelet de la commune de la Grave. Puis nous avons grimpé par le GR50. Comme nous sommes partis vers 16h, nous avons croisé beaucoup de monde qui redescendait. C’est une balade très courue en été, le pique-nique aux lacs est bondé. Une fois en haut, les promeneurs étant tous repartis, nous étions quasiment tous seuls, un vrai bonheur.  Nous avons croisé alors des vaches, puis des jolies marmottes. Voir des marmottes me rend gamine à chaque fois, j’adore ça !

En continuant notre route, nous avons enfin réellement eu la vue sur la Meije. RAndonnée face au parc naturel des écrinsLe face à face avec cette montagne est impressionnant. J’ai été fascinée par la vue de ce géant blanc, si imposant, inébranlable. On se sent tout petit à côté, mais j’ai comme le sentiment que la montagne nous transmet une part de sa puissance, nous fait goûter à l’éternel, l’intemporel et la force de la nature.
Notre chemin nous a conduit sur les rives du lac Lerié, aux eaux cristallines reflétant la montagne d’en face.

randonnée bivouac grand moment de magnifiques paysages et de liberté. Neiges éternelles et lac d'altitudeC’était tellement beau que nous avons hésité à planter la tente ici. Mais… les nombreuses bouses de vache parsemant les abords du lac nous ont fait craindre un réveil trop matinal le lendemain, donc nous avons préféré continuer jusqu’au lac suivant.
Quelques centaines de mètres plus loin se situe donc le lac noir. En arrivant, grand éclat de rire, nous n’étions pas du tout seuls, au moins cinq autres tentes s’étaient installées autour des eaux limpides de ce lac si curieusement nommé. Mais nous nous sommes sentis malgré tout parfaitement tranquilles. Il faut dire que à 2400 mètres, tout le monde est couché sous la tente à 21h dès que le soleil a baissé. Sur la photo ci-dessous, la lumière froide de la montagne laisse imaginer les températures glaciales rencontrées sous la tente. La soupe brûlante avalée, quelques carreaux de chocolat et nous voici emmitouflés jusqu’au cou dans nos gros duvets. Le froid de la nuit tombe sur les tentes après le coucher du soleil. Nous fermons vite nos cat's meow et calfeutrons cette mini tente décathlon ultralight pro, idéale pour ce genre de petite rando bivouacLa nuit a été plutôt bonne, le ciel s’est dégagé. Au matin le paysage était encore plus époustouflant. Nous avons plié bagages, et sommes repartis à peu près en même temps que la famille qui bivouaquait en face de nous : 2 parents, 4 enfants et 2 ânes, chapeau l’équipée. Ils étaient impressionnants !

Nous sommes redescendus du côté du plateau d’Emparis, d’abord vers les chalets du Rif Tort avant de repartir sur le col du Souchet et de redescendre enfin au Chazelet.

La rando a duré à peine 20h, partis à 16h un jour, nous étions rentrés à midi le lendemain. Mais nous en avons pris plein la vue, rempli les batteries. Les montagnes ont pour moi une sorte de fonction totémique qui me ressource et me donne confiance en la vie et l’avenir.

A l’heure où j’écris cet article, j’ai eu une journée terrible au boulot, et voir les photos, raconter ces deux jours me permet de retrouver ma sérénité, de me retrouver et de faire la paix en moi.

Splendide vue avec la Meije, le râteau se reflétant dans le lac noir du plateau d'Emparis

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s